Sophie Pezet - Douleur et Adaptation Neurale

Notre équipe utilise l’imagerie ultrasonore pour l’étude de la douleur et son traitement. Droite : image de douleur rhumatismale chez l’homme. Gauche : imagerie ultrasonore super-resolue dans le cortex d’un rat anesthésié (extrait de Errico et al., 2015).

Bien que les maladies douloureuses chroniques touchent environ 30% de la population européenne, les traitements restent encore largement inefficaces, en raison d’une mauvaise compréhension des mécanismes sous-jacents. Malheureusement, uniquement 50% des patients reçoivent un traitement antalgique suffisant, en raison du manque de spécificité et d’efficacité des traitements couramment prescrits.

Un grand nombre de travaux ont décrit l’existence de phénomènes de plasticité neuronale, au niveau des système nerveux périphérique et central, comme étant des éléments clés du maintien de la douleur. Par conséquent, il est maintenant crucial de développer des modèles animaux pertinents, de mieux définir les cibles moléculaires de ces mécanismes de plasticité afin de développer de nouveaux traitements (pharmacologiques ou non (comme la stimulation du cortex moteur, la méditation ou le biofeedback)).

Notre équipe s’intéresse aux mécanismes sous-tendant le maintien de la plasticité corticale dans les pathologies douloureuses chroniques.

Pour se faire, nous sommes impliqués dans plusieurs aspects de la recherche sur la douleur :

    • le développement et la validation de nouveaux modèles animaux cliniquement pertinents d’anomalie sensorielle/douleur persistante
    • la découverte de certains des mécanismes moléculaires qui sous-tendent cette plasticité
    • le développement et la validation d’une nouvelle technique de neuro-imagerie pour mieux étudier cette plasticité.


Haut de page


Informations Pratiques

Directeur d’unité
Thomas Preat
thomas.preat (arobase) espci.fr

Gestionnaire
Tu-Khanh Nguyen
tu-khanh.nguyen (arobase) espci.fr

Tél : +33 (0) 1 40 79 43 02

Nous contacter